Je me souviens de Rose

Elle s’appelle Rose. Elle est bien vivante. Sa petite-fille, Régine Albert, revêt ici plus que les vêtements d’une dame du temps jadis. Régine Albert devient Rose. Avec une sensibilité extrême, l’auteure devient la maman de sa maman. Elle rit. Elle tremble. Elle pleure. Elle vibre avec elle, parce que l’amour permet tout. Par-delà le temps.

Régine Albert a écrit de nombreux ouvrages : recueils de poésie, nouvelles, romans, essais. Ce livre s’achève par quelques « recettes de grand-mère ».

Régine Albert a remporté le Prix 2012 des Ecrivains de Vendée.

capture-decran-2012-11-01-a-11-00-04

Publicités