La belle endormie

« La photographie du voyage est la preuve de ce que mon oeil a vu. » Derrière cette note, en apparence anodine, du docteur Maximin Girard, se cache tout le mystère de cette histoire. Ce praticien, passionné de photographie, n’a pas seulement rendu compte de la guerre 14-18. D’autres plaques de verre retrouvées dans la chambre noire de la demeure de la Rollandière en Vendée sèment le trouble dans l’esprit de François Harmann. En particulier la photographie d’une jeune femme, endormie, sur une chaise longue…

Christian Berjon place ses personnages dans une troublante aventure qui dépasse les limites de l’espace et du temps.

Capture d’écran 2016-12-14 à 15.18.33.png