Dîner chez les Anglais

Lorsque Peter se met aux fourneaux, le lecteur doit s’attendre à un festin. Cuisiner des répliques aux petits oignons, mijoter des situations surprenantes, avec comme ingrédients, drôlerie, finesse et sens de l’observation, le tout passé au four de l’humour forcément britannique, voilà qui régale les papilles. Peter est devenu le chef étoilé de la cuisine littéraire vendéenne.

Dîner chez les Anglais fait découvrir les coulisses du prestigieux Quai d’Orsay, au moment où le ministre des Affaires étrangères revient de Bruxelles dans une colère noire. Des têtes doivent tomber au service de la surveillance des discours officiels.

Peter Robert Scott a édité quatre romans aux Chantuseries et écrit huit pièces de théâtre en Angleterre. Naturalisé Français, il signe là sa première pièce écrite dans la langue de l’auteur des Fourberies de Scapin.

Capture d’écran 2019-09-03 à 14.53.45