Sauver mon train

Mobilisé en 39 à la déclaration de guerre, Jean Defaye est mécanicien à la SNCF. Envoyé dans les Ardennes, il conduit un train du Génie. La « drôle de guerre » prendra fin en mai 40 avec l’invasion de la France par les armées du IIIe Reich. Alors Jean Defaye n’aura plus qu’une idée en tête : sauver son train de l’armée allemande.

La guerre aux trousses, sous les bombes et les mitraillages aériens, Jean Defaye va réussir à atteindre Toulouse et Albi, en sauvant, au fil des gares, bien des réfugiés qu’il faisait monter dans son train.

Une épopée unique. Son train du Génie est le seul à avoir atteint la zone libre.

Après l’armistice, Jean Defaye est entré dans la résistance. La paix revenue, il s’est installé en Vendée. Ce récit est celui de son journal retrouvé par sa fille.

Tout est dit avec la simplicité d’un homme qui regarde la guerre en face.

sauver mon train