Le quatrième mariage de Madame Couvrefeu

Malgré le titre du roman, non, Peter Robert Scott n’a pas été porté par la vague Covid pour l’écrire.

Il s’agit d’une histoire que l’auteur travaillait depuis trois ans.

L’histoire se déroule de nos jours, dans la Venise verte, sur les berges de l’Autise. Trois veufs y vivent avec leurs souvenirs, mais les mauvaises langues s’activent pour faire remonter de la vase des canaux des trahisons anciennes. Le tout avec le souvenir de Rabelais, qui fut moine en l’abbaye voisine de Maillezais, et dont les traces demeurent, sinon dans les mémoires, du moins dans le substrat de la rivière. Le tout géré par un bal de grenouilles et quatre Naïades dont les voix font chavirer les cœurs. Humour, malice, fantaisie, humanité. Un plaisir de lecture.

Peter possède l’art de distiller les événements et de laisser, au fil des pages et des événements, des « petits cailloux blancs » qui marquent le chemin.

Sans titre

search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close